Vaccin covid 19

En date du 15 mars 2021 serait le début de campagne de la vaccination contre coronavirus en République Démocratique du Congo, du coup le report tombe de cette campagne de vaccination.

Dans l’émission de débat politique de ce dimanche 14 mars 2021 à la radio communautaire tayna, il  s’agissait d’un débat pédagogique dans lequel, le docteur RODRIGUEZ, invité étant qu’expert en couverture santé universelle apprécie la nouvelle disant qu’en Afrique il n’y a pas des campagnes massives jusqu’à présent et qu’y aurait moins de vaccins.

« Si les gouvernements africains se mobilisaient pour amener plus de vaccins en Afrique, est-ce que les populations Africaines  sont prêt pour recevoir le vaccin ? » Se pose le docteur Rodriguez.  

Pour lui, c’est étonnant parce que les raisons de report de vaccination ne sont pas claires, et se demande si vraiment ce n’est pas à cause des effets secondaires des vaccins sur certaines personnes au niveau de l’Europe comme par exemple le  Danemark, l’Italie où 30 personnes auraient fait des embellis pulmonaires ce qui n’est pas normal car personne ne peut se vacciner pour mourir.

Dans ce même débat, la présence d’un acteur de la société civile était importante, il s’agit ici de Placide NZILAMBA, qui, selon lui la vaccination est importante car c’est pour le bien être de l’être humain. Mais, qu’est ce qui est autours du vaccin anti-covid-19 ? Sur une dimension commerciale, Placide NZILAMBA étant qu’économiste, dit que le vaccin est un commerce parce qu’il ne sera pas  gratuit, les états vont acheter ce vaccin.

« Dans des compagnies qui traitent ou qui fabriquent le vaccin, est ce qu’il n’y a pas de concurrences ? » Se pose NZILAMBA dans le débat. « Il n’y a t-il pas un regard de dire : « Celui qui va produire ce vaccin sera milliardaire en un clin d’œil ! » car c’est un vaccin qui sera consommé partout au monde, et que personne ne va échapper ? Est-ce que, ce n’est pas un tacle pour d’autres operateurs économiques ?  Parce que la guerre économique est plus froide que ce que nous connaissons de la guerre politique, on peut se faire des tacles et on détruit le marché qui s’était déjà fait dans le marketing du vaccin. » Ainsi, cet acteur de la société civile pense que cela serait un problème sérieux.

« Tout ce qui se dit dans la société, notamment les mythes sur le vaccin anti-covid-19 sont à la base de la résistance et la peur de la population congolaise à vouloir être vacciné » Dit-il, chacun se résilie par peur car ils auraient des pour parlés vis-à-vis du vaccin comme le slogan du président de la république : « LE PEUPLE D’ABORD ».  Pour lui, avant que le gouvernement congolais s’engage dans la vaccination, il doit d’abord beaucoup réfléchir pour ne pas amener la population de se révolté pour rien.

Dans le point de presse tenu par le ministre, il y a des raisons qui poussent au report de la campagne de vaccination en République Démocratique du Congo. Mais comment la population réagit ?

Etant que journaliste, COSMOS a été invité dans le débat. Par rapport à ce report, un problème de la communication sur les risques serait à la base. Il souligne que le docteur Jean-Jacques MUYEMBE commet trop des dégâts à la matière de communication dans la riposte. Par la demande de Regain MWANAWEKA présentateur du débat, COSMOS s’explique disant que lorsque le gouvernement reporte  la date du début de la vaccination c’est déjà un problème de communication sur les risques.  Selon lui, le gouvernement est partie en dehors de la communication sur les risques qui est un échange permanant entre les experts, les autorités d’un côté et les populations victimes d’une  menace sanitaire publique. Pour lui, il n’y a pas eu échange entre la population et les autorités et que l’équipe de riposte et le gouvernement ont décidés dans leurs bureaux sans consulter les sociétés civiles congolaises qui sont mieux placées pour faire un pont entre le peuple et les autorités.

Disant qu’il a suivi le discours du docteur MUYEMBE, il affirme que c’était un argumentaire qui vient confirmer une rumeur qui disait que les américains voulaient contrôler la République Démocratique du Congo. Ce discours qui soulignait que MUYEMBE était prêt à se faire vacciner parce qu’il a autant de voyages dans les pays étrangers. « Il pense qu’il communique bien or ces sont des dégâts »dit COSMOS. Pour ce journaliste, le rôle de la communication  dans ce cas serait  d’éclairer la population et que celle-ci agisse, prenne des décisions éclairées et s’engage à recevoir le vaccin.  

Dans le discours du ministre de la santé Dr. ETENI LONGONDO, les rapports notifiant des troubles de coagulation sanguine chez des personnes ayants reçus le vaccin d’un lot particulier sont à la base du report de la date du début de vaccination enti-covid-19  au pays de Felix Antoine CHILOMBO.  Le ministre note que la relation de cause à effet entre l’administration du vaccin « astrazeneca » et la survenu des troubles de coagulations sanguine n’est pas prouvée.

Extrait du Discours du ministre de la santé en RDC Dr. ETENI LONGONDO.

Malgré que le risque soit minime, le docteur Rodriguez se pose la question de savoir sur base de quoi la date est de la campagne est reportée. Précisons que le lot de vaccins que la R.D.C avait reçu c’est le « Astrazeneca ». II donne une petite précision par rapport aux questions de Placide NZILAMBA dans l’élément sonore ici :

Extrait propos du Dr. Rodriguez KISANDO dans le débat RTCT de ce 14 mars 2021

Le problème de la communication est à la base de tous les maux ? Dans ces propos, placide NZILAMBA pense que le gouvernement ne sait pas le vrai problème du terrain car il se confie à un groupe des gens qui cherchent à renfermer sur eux-mêmes les affaires, et les conséquences se manifestent sur la population qui est victimes. Il croit que les autorités devraient avoir l’Esprit d’ouvrir le porte aux personnes mieux placées dans la matie.

EN finissant l’émission politique, COSMAS conclut disant que pendant les périodes de l’épidémie comme de la pandémie, il y a des fausses informations qui circulent et la population doit être très vigilante, il y a des gens bien formés dans la matière de communication comme des journalistes  pour en croire. Pour le docteur Rodriguez, il faut préparer la population à la vaccination en tenant compte de la transparence pendant la période de vaccination, de l’efficacité du vaccin et des effets secondaires de ce vaccin. « La pandémie est un frein de l’économie mondiale, la population n’a pas droit de se mouvoir, d’aller n’importe où au monde et que donc cette population constitue une meilleure médicamentation en respectant les gestes barrières », conclut Placide NZILAMBA.

Propos de PLACIDE NZILAMBA dans l’émission debat RTCT de ce 14 Mars 2021

Subscribe to our newsletter!