De son vrai nom Jackson MAKOMA dit Jack SENYORA ; est un artiste à plusieurs casquettes dans les arts de scènes, l’art étant sa passion, on le sent très à l’aise comme danseur et percussionniste traditionnel, Comédien parolier, Metteur en scène, Présentateur Radio, et surtout grand MC (animateurs) des grands événements au niveau de la région.

Dans sa musique on sent qui se veut  garder ses repères basiques et traditionnels qui ressortent autant de ses compositions que de son doigté à la guitare et de ses battements à des percussions. Fils d’un Chauffeur mécanicien du nom de Jacques MAKOMA et d’une commerçante Agnès KAVIRA.

Jack SENYORA nous révèle son lieu et sa date de naissance, comprenons qu’il est né à BUTEMBO une ville qui trouve son identité au Nord-Kivu en R.D.Congo un certain 3 Février 1988, il a grandit et vit à Goma, la ville volcanique.

Animé depuis l’école Primaire et secondaire  par l’envie de partage et d’échange artistiques, en 2003 déjà, jack intègre un centre d’encadrement des jeunes vulnérables (Don Bosco NGANGI-Goma) où il apprend à les connaitre tous en essayant de rester à leurs côtés. En 2006 il fonde déjà un petit groupe Hip hop avec quelques Jeunes du centre, trop vite le groupe enregistre quelques opus qui parlent de la vie, du changement positif, de l’espoir,…

Par la suite l’initiative de création d’un groupe de danses Traditionnelles touche son mental qui eu un succès sans pareil et la vie des jeunes changeant suite à leur intégration, ceux-ci trouvèrent une formation dans le domaine.

Son arrivée en musique n’est pas un hasard car, à 5 ans il chantait déjà dans un chœur de l’église catholique appelé « WATOTO WA Caracciolo ».

En 2009 il se dresse une carrière solo en musique d’abord comme rappeur, puis chanteur interprète RNB.

En 2011, Jack forme un groupe de musique RNB Afro et Hip hop « PANAFRICA » avec lequel il sort un seul Album, ce dernier qui s’est vendu plus en Belgique de part son originalité dans les sonorités africaines.

En 2011,  Jack se rend en Europe pour des formations en arts de scène et Méthodologie de pédagogie artistique ; de là, il intègre vite le monde des arts parlés, il devient dès son retour un formateur des arts parlés et un grand présentateur Mc des grands Evénements au niveau de la ville d’abord.

Il y développe aussi plein de notions en Musique entre autre guitare accompagnement dans le combo, théorie Jazz, Techniques de chant, Déclamation, et Ecriture. Aujourd’hui Jack SENYORA figure parmi les grands Mc (Maitres des cérémonies) de la Région de grand lac de part son Expérience comme Animateur des beaucoup d’Evénements mais surtout comme animateur principal du Festival Amani depuis sa 1ère Edition.

Aujourd’hui Jack SENYORA est reconnu plus comme Animateur, mais quand il sort une chanson, celle-ci prend de l’ampleur comme s’il s’agissait de quelqu’un qui avait beaucoup de choses cachée (talent). Il est l’auteur de l’album « CHEKA TENA» dans lequel on trouve des fameux titres comme :

  • Katungu (Cheka tena)
  • Zizele ft Infrapa
  • Kabibi (Panafrica)
  • Masika
  • Madelaine
  • Fiesta ft Mc Ben
  • O Lwanzo ft Enrique Makasi
  • Safari Bado ft Kerim
  • Kibarua ft Yves Kalwira
  • Amani ft allstars( Aganze 1er, Malick, Jkm, Kerim)

Par sa passion aux arts de scènes, participe dans beaucoup de projets : Au Rwanda avec ISHYO Art centre comme Comédien et Chanteur. Au Burundi comme collaborateur dans le Festival BUJA sans Tabou, à Kisangani comme opérateur Economique et Metteur en Scène.

Nous avons eu ce privilège et cette chance de rencontrer Jack SENYORA et a répondu à certaines de nos questions :

  • Bonjour Jack SENYORA, aujourd’hui nous nous intéressons fortement à votre vie artistique ; alors pourquoi le choix de l’animation ?

Parce que j’aime bien mettre la foule à l’aise par mes mots et je me sens très en vie quand je présente

  • Pourquoi le mélange ? tantôt l’animation, tantôt la musique, parfois le théâtre pourquoi la multiplicité de tous ces arts ?

Bon ! Moi je suis un artiste dans l’art et je croîs fermement que l’art est en moi et que je ressens à tout temps quant il faut l’offrir quelque soit le domaine, j’aime partager la vie dans toutes ses formes. Je me développe chaque jour, j’apprends un plus à chaque occasion.

  • Comment est ce que la famille avait accueilli ta vie artistique autant plus que les parents africains disent que la musique est un tric des voyous, surtout quand leur fils ou fille commence à être inspirer et passionner par l’art ?

Tout ce que ma famille avait détesté c’est adopter un drôle de coiffure Habillement à la conne,… Étant donné que j’ai commencé depuis le bas âge, je ne me rappelle pas une fois quand elle s’était obstiné de ma vie dans l’art, je me rappelle ; je chantais pour ma maman, je dansais et elle avait un grand côté humour irrésistible.

  • Que voulez-vous devenir dans le future ?

Celui qui offre, celui qui partage, celui qui inspire qui donne exemple.